Vladimir Bonaparte Poutine, Yannick Jaffré

29,90 

Yannick Jaffré puise au meilleur de la philosophie politique pour nous faire suivre les étapes de ce retour russe. Pratiquant un billard à trois bandes historiques, il confronte la Russie de Poutine, le Consulat et la France contemporaine. Il en sort une grande leçon de politique qui dessine en même temps une espérance pour la France.

L’originalité de ce livre est d’être tout à la fois un exposé documenté sur la Russie contemporaine, une contribution d’essayiste engagé sur la crise de la société française, et une réflexion profonde de philosophie politique.

On pourrait craindre que ce mélange des genres soit artificiel, ce n’est pas le cas. Yannick Jaffré parvient à donner de la force à chacun des aspects particuliers de son étude grâce à sa maîtrise globale des autres. Le redressement actuel de la Russie est ainsi analysé à partir de données statistiques ; mais la politique poutinienne est surtout valorisée du fait de sa compréhension des principes essentiels de la philosophie politique — et par le contre-exemple des errances libérales-libertaires suicidaires de notre propre régime.

La réflexion est à la fois profonde — les plus grands auteurs philosophiques sont convoqués en de brillantes synthèses pour étudier les problèmes politiques du présent — et brillante — le style est alerte, et les saillies du polémiste, quand il s’agit de caractériser les pseudo-maîtres à penser de notre époque, drolatiques.

De la vraie philosophie, au sens le plus noble du terme, c’est-à-dire de la philosophie appliquée, où le concept se forme au contact de la réalité pour mieux déterminer l’existence en retour — autant dire aussi de la vraie politique.

Comme Bonaparte prit le pouvoir alors que les souvenirs de la Terreur étaient encore vifs, pour en empêcher le retour par l’ordre, et mettre fin surtout à la ploutocratie directoriale qui lui avait succédé, Poutine rétablit dans sa liberté une nation qui, ayant connu le plus durable des systèmes totalitaires, fut livrée après qu’il s’était lentement – et heureusement – amolli, à tous les désordres, violences, injustices que provoque inévitablement le consensus néolibéral de Washington.

Toute la politique de Poutine possède une grande force démonstrative. Yannick Jaffré en parcourt le détail. Au bout de l’enquête, on comprend que les accusations qu’elles lancent contre Poutine se retournent cruellement contre les « élites » politico-médiatiques françaises, européennes, occidentales. Elles le dépeignent en autocrate, il jouit d’une légitimité qu’elles ont perdue en passant le plus clair de leur temps à mépriser le sentiment populaire. Elles consomment confortablement des institutions qu’elles n’ont pas eu à fonder, Poutine fut l’accoucheur d’un ordre républicain né dans les convulsions. Elles jugent cet ordre trop peu démocratique, représentatif et libéral, sans comprendre qu’il n’est de république possible en Russie que présidentialiste, autoritaire et légaliste. Elles ignorent donc l’histoire, Poutine la connaît et la fait. Elles brandissent les droits-de-l’homme à la face de la Russie alors que, loin d’y être plus bafoués qu’en Occident, ils n’y deviennent pas fous comme en France où, sortant de leur lit, ils autorisent tout et, logiquement, n’importe quoi. Elles vendent le parc industriel de leur pays à des capitaux erratiques ou politiquement dangereux comme ceux du Qatar, Poutine sédentarise autant qu’il est en son pouvoir les richesses russes, et favorise par là le développement d’une classe moyenne patriote. Il mène enfin contre les aventures atlantistes une politique de souveraineté rationnelle.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.